Dogan Presse Agence France | Actualite | Politique | Journal
 


Catalogne : un mandat d'arrêt européen requis contre Carles Puigdemont

Jeudi, le parquet espagnol a demandé l’émission d’un mandat d’arrêt européen contre le président catalan destitué. Quatre de ses “ministres” sont aussi concernés, après leur refus de comparaître devant une juge d’instruction madrilène.

L’étau de la justice espagnole se resserre sur Carles Puigdemont. Le procureur de l’Etat espagnol a requis jeudi un mandat d’arrêt européen contre l’exilé catalan. Son placement en détention provisoire ainsi que celui de huit des neuf dirigeants séparatistes a également été demandé par une juge.

Ils doivent répondre d’accusations de rébellion, sédition et détournement de fonds publics devant La Haute Cour de justice espagnole à Madrid.

Puigdemont refuse de se rendre à Madrid

Comme annoncé, Carles Puigdemont, le président destitué de l’exécutif régional qui a gagné Bruxelles en début de semaine, n’a pas répondu à la convocation. Il a toutefois fait savoir par son avocat belge qu’il se tenait prêt à témoigner depuis la Belgique.

Lors d’une conférence de presse organisée mardi à Bruxelles, Carles Puigdemont a affirmé qu’il ne demanderait pas l’asile politique à la Belgique et qu’il ne tenterait pas de se soustraire à la justice espagnole, mais a réclamé des “garanties judiciaires”, non spécifiées, pour rentrer en Espagne et répondre à la convocation des juges.

Quatre autres conseillers de l’exécutif destitué de Catalogne ne se sont pas présentés non plus devant la juge Carmen Lamela. Le président du Tribunal suprême, Carlos Lesmes, avait estimé jeudi matin que Puigdemont fasse l’objet d’un mandat d’arrêt européen s’il refuse de se présenter devant les juges.

Le procureur de l’Etat espagnol est également de cet avis et a demandé au juge de lancer ce mandat d’arrêt européen contre l’ancien président catalan.

Les élections du 21 décembre en jeu

Dans ce cas, il sera pratiquement impossible à Carles Puigdemont de se présenter aux élections régionales du 21 décembre. La présidente du parlement régional, Carme Forcadell, et cinq autres députés qui siégeaient au bureau de l’assemblée catalane ont été entendus eux par le Tribunal suprême, qui a accepté leur demande de report de l’audition au 9 novembre, le temps qu’ils puissent se préparer.

Le parlement catalan dissous

Le gouvernement et le parlement de la région ont été dissous vendredi dernier par le gouvernement espagnol dans les heures ayant suivi l’adoption de la déclaration unilatérale d’indépendance de la Catalogne.

“Ce n’est pas avec des tribunaux et de la violence qu’on réglera le conflit catalan, mais par de la politique et du leadership”, a déclaré l’ex-président de la Generalitat Artur Mas, qui accompagnait les dirigeants catalans à leur arrivée à l’Audience nationale.

Manifestations jeudi à Barcelone

Des manifestations ont été organisées jeudi dans le centre de Barcelone en solidarité avec les dirigeants sécessionnistes.

Des fissures sont cependant apparues au sein de la coalition indépendantiste, où des voix s’élèvent en faveur d’un règlement négocié avec Madrid.


:

Photos de l'article

Video de l'article

Articles similaires

 

France

Politique

Economie

Jeunesse

Culture

Technologie

Cinema Guichet

  • Un Profil pour deux

    Un Profil pour deux

    vu 365 fois
    Comédie, Romance (1 h 40 min)
    Sortie le 12 avril 2017
    Réalisateur : St&eacut
  • Boule & Bill 2

    Boule & Bill 2

    vu 420 fois
    Comédie (1 h 20)
    Sortie le 12 avril 2017
    Réalisateur : Pascal Bourdiaux
  • Fast & Furious 8

    Fast & Furious 8

    vu 925 fois
    Action, Thriller (2 h 16)
    Sortie le 12 avril 2017
    Réalisateur : F. Gary Gray

Valence ville

Drome

SPORT

Sante

Vidéos les plus vues

Monde

LE TOP 6 DES ARTICLES