Dogan Presse Agence France | Actualite | Politique | Journal
 


Nasrallah : 'C’est l’Arabie qui s’ingère au Liban, non pas l’Iran'

Au cours d’une cérémonie à l’occasion du 40e jour de l’anniversaire de la mort en martyr de l’imam Hossein (Arbaïn), le secrétaire général du Hezbollah Seyyed Hassan Nasrallah qui a largement évoqué la situation au Liban s'est arrêté au Yémen et à la défaite monumentale qu'a connu l'Arabie saoudite dans ce pays. Pour Nasrallah, vouloir faire endosser cette défaite à l'Iran et au Hezbollah est tout simplement inadmissible.

Seyyed Hassan Nasrallah a évoqué les rêves perdus de l’Arabie saoudite en Syrie et s’est félicité de la fin de Daech à Abou Kamal, en Syrie, ainsi qu’en Irak.

« Ceux qui ont créé Daech en Irak ne peuvent plus se cacher, et leur projet de démembrer l’Irak est tombé dans une impasse. C’est bien eux qui voulaient la séparation du Kurdistan, mais là aussi, ils ont subi un échec. Au Yémen aussi, leur guerre a échoué. Ils accusent le Hezbollah de commettre des crimes, car ce dernier s’oppose à la guerre et à la famine qui en découle. Ceux qui accusent le Hezbollah d’être derrière les tirs de missiles au Yémen insultent en effet les Yéménites, car ceux-ci sont bien capables de fabriquer des missiles eux même. Quand les Houthis parlent de la fabrication des drones qu’ils allaient utiliser lors de la guerre, les Saoudiens ne les croient pas. Ils devront croire aux capacités des Yéménites au lieu de les sous-estimer. C’est ce qui les a menés à leur perte. L’Arabie saoudite accuse le Hezbollah et l’Iran alors que ces derniers ne jouent aucun rôle dans la guerre au Yémen. C’est la nation yéménite qui se sacrifie et les accusations contre le Hezbollah et l’Iran sont totalement inutiles. Quant à la crise qui a été déclenchée entre l’Arabie saoudite et ses alliés d’une part et le Qatar de l’autre, nous n’avons pris la défense de personne, mais dans cette affaire encore, l’Arabie saoudite a encore échoué. À Bahreïn, la volonté de la nation n’a pas brisé et le gouvernement bahreïni, qui s’est livré à la répression et au massacre de sa population, se trouve actuellement sur la corde raide. Après avoir enchaîné tous ces échecs, l’Arabie saoudite a commencé ses ingérences au Liban. L’Arabie saoudite exerce de l’influence au Liban. Idem pour l’Iran, mais il existe une grande différence. L’Arabie saoudite s’ingère dans les affaires intérieures du Liban, mais l’Iran ne s’immisce dans les affaires d’aucun pays. »

Le secrétaire général du Hezbollah a déclaré que l’Arabie saoudite croyait qu’elle serait en mesure d’allumer la mèche d’un conflit au Liban, car elle ne se voyait pas capable de contrer l’Iran.

« Si les Saoudiens ont pour objectif de l’emporter sur le Hezbollah ou de le punir, nous les appelons à renoncer à cet objectif, car quoi qu’ils fassent, ils ne pourront pas l’emporter sur le Hezbollah. Ils feraient donc mieux suivre les objectifs réalistes. Nous resterons campés sur notre position à propos du Yémen, car notre position est de nature humaine, éthique et dépourvue de tout calcul d’intérêt politique. Adel al-Joubeir [ministre saoudien des Affaires étrangères, NDRL] a prétendu, hier, que la nation libanaise hait l’emprise du Hezbollah et qu’il fallait trouver une solution pour sauver la nation libanaise de cette emprise. Là, j’ai une question à poser. Les Saoudiens, vont-ils sauver la nation libanaise de la manière dont ils ont sauvé la nation yéménite ? C’est en insultant le Premier ministre, les partis politiques, les différentes ethnies et toute une nation qu’on sauve le peuple d’un pays ? C’est en semant la panique et en montant les sunnites contre les chiites qu’on sauve une nation ? Cela ressemble plutôt à une punition. Le Liban a toujours été un pays libre et indépendant et il ne se soumet jamais aux diktats d’autrui. »

Seyyed Hassan Nasrallah a ajouté que l’Arabie saoudite, si elle entendait punir le Hezbollah, elle devra le faire sans inclure la nation libanaise.

« Si c’est par la haine que les Saoudiens agissent, ils ne réussiront jamais. »

Le leader du Hezbollah a ensuite appelé les Libanais à protéger la sécurité, la stabilité et l’unité au Liban, disant que ce pays pourra survivre à cette étape difficile, grâce à l’unité.


:

Photos de l'article

Video de l'article

Articles similaires

 

France

Politique

Economie

Jeunesse

Culture

Technologie

Cinema Guichet

  • Un Profil pour deux

    Un Profil pour deux

    vu 365 fois
    Comédie, Romance (1 h 40 min)
    Sortie le 12 avril 2017
    Réalisateur : St&eacut
  • Boule & Bill 2

    Boule & Bill 2

    vu 420 fois
    Comédie (1 h 20)
    Sortie le 12 avril 2017
    Réalisateur : Pascal Bourdiaux
  • Fast & Furious 8

    Fast & Furious 8

    vu 925 fois
    Action, Thriller (2 h 16)
    Sortie le 12 avril 2017
    Réalisateur : F. Gary Gray

Valence ville

Drome

SPORT

Sante

Vidéos les plus vues

Monde

LE TOP 6 DES ARTICLES