Dogan Presse Agence France | Actualite | Politique | Journal
 


Tensions lors d’une manifestation pro-kurde à Paris

Plusieurs centaines de manifestants se sont rassemblés devant l’ambassade des États-Unis à Paris pour protester contre l’attaque militaire du canton d’Afrine par la Turquie et contre la politique de la Maison blanche à ce sujet. Des affrontements ont eu lieu entre les forces de polices et les manifestants provoquant un grand nombre de blessés.

Depuis 4 jours, les kurdes manifestent à Paris contre l’opération militaire du gouvernement turc à Afrine, dans le Kurdistan syrien. Ils dénoncent la politique du président Erdogan qui, depuis le 20 janvier, dans le cadre de l’opération Rameau d’olivier, mène une campagne intensive de bombardements contre les Unités de protection du peuple kurde (YPG), milice kurde considérée comme terroriste par le pouvoir d’Ankara. Des unités de l’Armée syrienne libre (ASL) prennent également part au conflit. Damas a condamné les attaques turques sur ce territoire faisant partie intégrante de la Syrie. 

« Nous sommes venus avec nos drapeaux et nos slogans »

Dans le cadre des manifestations quotidiennes, un rassemblement avait déjà eu lieu cet après-midi sur l’esplanade des Invalides où au moins 35 personnes avaient été interpellées.

Ce soir, plusieurs centaines de kurdes se sont retrouvés place de la Concorde à Paris, devant l’ambassade des États-Unis. Ils sont venus avec leurs drapeaux du YPG, des montages photos représentant Erdogan et Hitler côte à côte ainsi que leurs slogans : « terroriste Erdogan » ou « Afrine assistance ». D’importantes forces de police avaient été mobilisées pour encadrer cette manifestation non autorisée. Cependant, la situation a dégénéré et des conflits ont eu lieu avec les forces de l’ordre qui ont usé de gaz lacrymogènes provoquant une perte de connaissance chez de nombreux manifestants dont des femmes très âgées. On peut également déplorer une dizaine de blessés dont certains à la tête. Une quarantaine de personnes ont été interpelées et placées dans des cars de CRS. Les pompiers ont dû se déployer en nombre pour faire face à la situation.

Les manifestants ont finalement été contenus dans une nasse par les forces de police pendant plusieurs heures et dans la nuit, de petits groupes de militants pro-kurdes arrivaient encore place de la Concorde pour les soutenir.

Devant les dispositifs de grande envergure qui ont du être déployés, les secours ont déclenché le plan Sinus dans la capitale. Conçu à l’origine pour des événements graves accompagnés de nombreuses victimes, ce système permet leur identification ainsi que leur suivi.

Pourtant les manifestants souhaitaient juste se faire entendre. Face à l’incompréhension de la situation à Afrine mais également devant le mutisme de la communauté internationale, ils se sentent trahis. Ils attendent que la France, l’Union européenne et l’ONU condamnent ouvertement cette tentative d’invasion et surtout mette fin au « massacre » du canton syrien d’Afrine par la Turquie où en 52 jours, 300 civils ont été tués et plus de 700 autres, blessés. N’oublions pas que les forces des YPG ont combattu contre Daesh et que ceux-là même qui les ont utilisés à ces fins hier, leur tournent le dos aujourd’hui…

Béatrice Taupin

Dogan Presse Agence


:

Photos de l'article

Video de l'article

Articles similaires

 

France

Politique

Economie

Jeunesse

Culture

Technologie

Cinema Guichet

  • Un Profil pour deux

    Un Profil pour deux

    vu 926 fois
    Comédie, Romance (1 h 40 min)
    Sortie le 12 avril 2017
    Réalisateur : St&eacut
  • Boule & Bill 2

    Boule & Bill 2

    vu 1060 fois
    Comédie (1 h 20)
    Sortie le 12 avril 2017
    Réalisateur : Pascal Bourdiaux
  • Fast & Furious 8

    Fast & Furious 8

    vu 1666 fois
    Action, Thriller (2 h 16)
    Sortie le 12 avril 2017
    Réalisateur : F. Gary Gray

Valence ville

Drome

SPORT

Sante

Vidéos les plus vues

Monde

LE TOP 6 DES ARTICLES