Dogan Presse Agence France | Actualite | Politique | Journal
 


Dix idées pour la jeunesse

Ce que nous retiendrons du 9e Congrès de la Fédération des étudiants universitaires (FEU), qui a clos ses travaux dimanche en présence de 500 délégués et invités de l’ensemble du pays.

• Les jeunes garantiront la continuité du processus révolutionnaire et la construction du socialisme prospère et durable qu'ils souhaitent pour Cuba. Il ne s'agit pas d'un simple slogan, mais du plus grand engagement qu'ils prennent en tant que génération.

• Faire en sorte que chacune des quelque 5 300 brigades de la FEU ait un projet ayant un impact social, communautaire, économique ou environnemental, une tâche spécifique à mener à bien, afin que les jeunes puissent jouer un rôle de premier plan dans les changements en cours dans le pays.

• Depuis les salles de classe, il est nécessaire d'organiser, de s'unir ; il s’agit du petit groupe dans lequel le consensus est construit, les idées sont consolidées et l'action consciente et organisée est menée pour l’obtention de résultats pratiques.

• Il est prioritaire pour tous de continuer à encourager la recherche et son influence avec des projets d'impact social dans le pays. Ainsi, les nouvelles générations perfectionnent le socialisme, le seul système possible à Cuba ; l'enseignement, le sport et la culture.

• Il est indispensable de parvenir à une plus grande autonomie dans la gestion des savoirs et d'améliorer la période de formation et le placement des diplômés universitaires.

• Les organismes et les centres de travail se doivent d’accorder une plus grande participation aux jeunes dans l'innovation et le développement, sous la direction de professionnels expérimentés.

• Rien ni personne ne pourra détruire les solides fondations politiques bâties au cours de la lutte centenaire pour conquérir et préserver l'indépendance de Cuba.

• Les générations d'universitaires qui les ont précédés ont façonné une unité indissoluble pour la postérité.

• Il s'agissait d'un Congrès historique, le premier à se tenir sans la présence physique de Fidel, et où une étape du processus révolutionnaire s'est amorcée, dans laquelle une nouvelle génération assume la direction du pays.

• En ces journées, le talent, l'engagement, la responsabilité et la confiance dans une Révolution qui débuta le 10 octobre 1868, il y a 150 ans, et qui a toujours impliqué activement et consciemment les jeunes, ont été mis en avant.


:

Photos de l'article

Video de l'article

Articles similaires

 

France

Politique

Economie

Jeunesse

Culture

Technologie

Cinema Guichet

Valence ville

Drome

SPORT

Sante

Vidéos les plus vues

Monde

LE TOP 6 DES ARTICLES