Dogan Presse Agence France | Actualite | Politique | Journal
 


Forum des Halles : énorme dérapage budgétaire de la Ville de Paris

Un rapport de la Chambre régionale des comptes s'interroge sur des avantages financiers accordés par la Mairie de Paris à l'entreprise Unibail.

Le constat est édifiant. Un rapport de la Chambre régionale des comptes, dévoilé par Le Canard Enchaîné, pointe du doigt de nombreux avantages financiers accordés au groupe Unibail par la Mairie de Paris concernant le Forum des Halles. L’entreprise aurait acquis ce centre commercial, situé dans le quartier de Châtelet, pour une somme dérisoire. Le rapport met également en lumière un immense dérapage budgétaire dans la conduite des travaux, avec une hausse des coûts de près de 30%.

Comme le précise Le Figaro, le coût estimé était de 250 millions d’euros en 2006, puis de 760 millions en 2009 pour grimper à plus d’un milliard d’euros en 2016. Une augmentation impressionnante, qui a conduit la mairie de Paris à réduire l’étendue des travaux prévus initialement, faisant passer à la trappe la remise à neuf de la voirie.

Une somme dérisoire

La Chambre régionale des comptes s’inquiète surtout d’une série de dysfonctionnements qui a permis à Unibail d’acquérir le centre commercial à un prix défiant toute concurrence. Pour obtenir « la propriété d’un domaine immobilier, rénové par la Ville, de près de 100 000 mètres carré en plein centre de Paris », écrit le rapport, le groupe aurait dépensé 142 millions d’euros, soit 1 420 euros le mètre carré. Une somme dérisoire alors que le Forum des Halles est « l’un des parcs de commerce les plus fréquentés de France », ajoute le rapport.

Selon les magistrats financiers, le premier contrat entre la municipalité et Unibail remonte à 1976, alors que la droite était au pouvoir. Ce dernier donnait à l’entreprise la propriété du Forum jusqu’en 2055, rapporte Le Figaro. Pour sa construction, Unibail s’engageait alors à payer la somme de 6,7 millions d’euros et un loyer annuel de 20 euros par mètre carré.

La municipalité en position de faiblesse

Dans son rapport, la Chambre régionale des comptes précise qu’à son arrivée au début des années 2000, l’équipe de Bertrand Delanoë s’est trouvée en position de faiblesse face à Unibail. Le groupe menaçait alors d’engager une action judiciaire pour « bloquer toute réalisation de l’opération déjà engagée », précisent les magistrats. Selon eux, la municipalité réalise que « son projet de réaménagement ne pourra se réaliser, en termes juridiques et financier, qu’à la condition d’abandonner à son partenaire privé la propriété du centre commercial».

Unibail continue par la suite d’obtenir des privilèges puisque la mairie lui concède « l’ensemble des parkings, puis de nombreuses dépendances du domaine public ». Si le rapport salue « un important projet de requalification urbaine au centre de Paris », les dépenses engendrées ont un goût d’amertume.


:

Photos de l'article

Video de l'article

Articles similaires

 

France

Politique

Economie

Jeunesse

Culture

Technologie

Cinema Guichet

Valence ville

Drome

SPORT

Sante

Vidéos les plus vues

Monde

LE TOP 6 DES ARTICLES


siber güvenlik