SOUTIEN ET LIBÉRATION DES AVOCATS EMPRISONNÉS EN GRÈVE DE LA FAIM EN TURQUIE
 


SOUTIEN ET LIBÉRATION DES AVOCATS EMPRISONNÉS EN GRÈVE DE LA FAIM EN TURQUIE

La Turquie est entrée dans une ère de purges depuis la tentative de coup d’État de juillet 2016, où des milliers de personnes ont été et sont encore aujourd’hui limogées. Du 18 au 21 mars, à 10 heures, se tiendra à la Cour spéciale de Silivri à Istanbul la suite du procès des cinq avocats en grève de la faim depuis 40 jours. Incarcérés pour des faits de terrorisme, leur seul crime est d’avoir défendu des personnes elles-mêmes sous coup du même chef d’inculpation mais victime de la lutte implacable que mène le gouvernement d’Ankara contre toute forme de dissidence. Membres de l’Association des juristes progressistes (ÇHD) et du Bureau de droit pour le peuple (HHB), ils sont les avocats du peuple, emprisonnés pour leur défense, celle des pauvres, des opprimés et pour celle des droits et libertés. Leurs locaux ont été perquisitionnés et ils ont été menacés par le gouvernement en place.  Confrontés aux violences physiques et à la torture, ils subissent également des représailles quotidiennes. Certains sont dans des cellules d’isolement. Ils ont entamé une grève de la faim depuis le 24 janvier 2019 afin de défendre les droits et libertés fondamentales d’un pays pour qui la justice n’est plus le fondement de l’État. En solidarité, de nombreux avocats, membres d’ONG, étudiants en droit, en Turquie et en Europe font également des grèves de la faim. L’état de droit a disparu en Turquie mais ces avocats continuent à exercer en prison. Identifiés aux causes qu’ils plaident, il est indispensable de les soutenir. Parce que dans ce pays, défendre une personne accusée de terrorisme vous rend complice de ce même chef d’accusation, les politiques, les représentants d’ONG ainsi que les avocats, les démocrates et les syndicats se doivent d’être présents du 18 au 21 mars 2019 au Tribunal de Silivri à Istanbul. Seule la solidarité internationale nécessaire envers tous les avocats turcs incarcérés pour avoir défendu leur intégrité en combattant avec équité les oppressions du pouvoir en place pourra permettre de rétablir la justice dans le pays. La mission d’un avocat est d’octroyer à chacun un procès équitable. Il appartient à chaque personne soucieuse de faire respecter les droits fondamentaux des individus d’œuvrer pour que les avocats du peuple turc puissent bénéficier d’une réelle justice, comme celle qu’ils défendent au péril de leurs vies.

Pour contacter les avocats : Aycan Çiçek ‒ T-Tipi Hapishanesi C-6 ‒ Çilimli -Düzce I Aytaç Ünsal : Burhaniye T Tipi Cezaevi ‒ Burhaniye I Behiç Aşçı : Silivri Yüksek ‒ Güvenlik İnfaz Kurumu (Eski 9 nolu) ‒ C-5/39 ‒ Silivri ‒ Istanbul I Selçuk Kozağaçlı : Silivri Yüksek ‒ Güvenlik İnfaz Kurumu 9 nolu Kisim Silivri ‒ Istanbul I Engin Gökoğlu : 2 Nolu T Tipi Hapishanesi ‒ A-26 ‒ Tekirdağ. Pour contacter le ministère de la justice : Téléphone : 90 (0312) 417 77 70 ‒ Fax : 90 (0312) 419 33 70 ‒ Mail : info@adalet.gov.tr ‒ Adresse : 06659 Kizilay ‒ Ankara ‒ Turquie. Soutenez les avocats emprisonnés en Turquie   et signez la pétition pour obtenir leur libération.

POUR LA LIBÉRATION DES AVOCATS EMPRISONNÉS EN TURQUIE, JE SIGNE :


:

Photos de l'article

Video de l'article

Articles similaires

 

France

Politique

Economie

Jeunesse

Culture

Technologie

Cinema Guichet

Valence ville

Drome

SPORT

Sante

Vidéos les plus vues

Monde

LE TOP 6 DES ARTICLES


siber güvenlik