Dogan Presse Agence France | Actualite | Politique | Journal
 


Rohani : les États-Unis sont une 'grave menace à la stabilité' régionale et mondiale

Le chef d’État iranien, Hassan Rohani, a dénoncé l’« approche agressive » pour laquelle ont opté les autorités américaines depuis deux ans envers l’Iran, ajoutant que les États-Unis « violaient toutes les règles internationales ».

Instrumentalisant ses capacités économiques, financières et militaires, l’administration américaine est devenue, a averti le président iranien, une grave menace pour la sécurité régionale et mondiale.

« Le 19e sommet de l’Organisation de coopération de Shanghai (OCS) se tient à Bichkek, au Kirghizstan, alors que la communauté internationale est confrontée à des défis sans précédent. Le terrorisme sous ses diverses formes, l’extrémisme, l’unilatéralisme, l’ingérence des pays extrarégionaux dans les affaires intérieures d’autres pays ont mis la communauté internationale dans un état où la stabilité, la sécurité et les intérêts de tous les pays du monde sont en danger », a fait remarquer le président iranien, Hassan Rohani.

« Les régions qui nous entourent traversent plusieurs crises qui détruisent les principales infrastructures des pays et y propagent l’insécurité », a averti Rohani.

« Ces deux dernières années, l’administration américaine, en instrumentalisant ses capacités économiques, financières et militaires, a fait preuve d’une approche agressive et elle représente à présent une grave menace pour la stabilité dans la région et dans le monde, en violant toutes les règles internationales », a-t-il déploré.

« La RII est d’avis que la communauté internationale est plus que jamais confrontée au défi que représente l’unilatéralisme. De plus, vu les difficultés et les complexités du monde d’aujourd’hui — notamment le terrorisme, l’extrémisme et le trafic de drogue —, le multilatéralisme est devenu une nécessité », a précisé le président iranien.

« Le Plan global d’action conjoint (PGAC) est un acquis important de la diplomatie multilatérale qui a prouvé que l’on peut résoudre toute difficulté via le dialogue et le compromis plutôt que de recourir à des sanctions ou à la guerre. Comme l’a confirmé les 15 rapports de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), l’Iran a respecté ses engagements, mais malheureusement, les États-Unis se sont retirés de manière unilatérale de l’accord international du 14 juin 2015 sur le nucléaire et ont exigé des autres pays qu’ils violent la résolution 2231 du Conseil de sécurité des Nations unies, qui prône l’établissement de relations commerciales normales avec l’Iran », a-t-il poursuivi.

« La RII demande aux membres du (PGAC) de tenir dans les meilleurs délais leurs engagements, ce qui permettrait à Téhéran de bénéficier économiquement de cet accord », a-t-il indiqué.

Et le président iranien d’ajouter :

« La RII est un pays bénéficiant d’une géographie exceptionnelle et stratégique. Ce pays est très riche en ressources énergétiques et minières. Il est situé à l’intersection des corridors commerciaux est-ouest et nord-sud. Cette particularité, associée à une sécurité durable et à une main-d’œuvre instruite, offre aux investisseurs et hommes d’affaires des pays membres de l’OCS de nombreuses occasions qui pourraient favoriser leur croissance économique.

Le gouvernement de la République islamique d’Iran est prêt à fournir toutes les facilités nécessaires aux activités économiques des citoyens, des entreprises et des gouvernements membres de cette organisation en Iran. »


:

Photos de l'article

Video de l'article

Articles similaires

 

France

Politique

Economie

Jeunesse

Culture

Technologie

Cinema Guichet

Valence ville

Drome

SPORT

Sante

Vidéos les plus vues

Monde

LE TOP 6 DES ARTICLES


siber güvenlik