Plus de 1 400 jeunes enseignants dans l’éducation spécialisée
 


Plus de 1 400 jeunes enseignants dans l’éducation spécialisée

À la rentrée des classes, en septembre, l'éducation spécialisé comptera plus de 1 400 jeunes enseignants diplômés dans les écoles normales au cours des dernières années.

À la rentrée des classes, en septembre, l'éducation spécialisé comptera plus de 1 400 jeunes enseignants diplômés dans les écoles normales au cours des dernières années.

Ce sous-système d'enseignement, en plus de montrer une situation favorable quant à la couverture enseignante, prépare ses élèves à une orientation vers l'enseignement ordinaire et offre des services hautement spécialisés, selon les explications fournies lors d’une interview en ligne avec les autorités du ministère de l'Éducation, réalisée sur le site Web de Granma.

La Dr Marlen Triana Mederos, directrice générale de l'Éducation de base, a déclaré : « Nous parlons d'éducation spécialisée et pas seulement d'écoles spécialisées ou d'établissements d'éducation spécialisée, car d'autres services d'orientation spécialisés sont fournis également, notamment les Centres de diagnostic et d'orientation, dotés de spécialistes qui orientent les enseignants, la famille et la population quand un souci particulier se présente concernant la prise en charge d’un enfant en particulier. »

À propos des jeunes enseignants de ce niveau et de leur formation, elle a souligné que « l’attention qui leur est portée est importante, et permet à l'institution éducative de les guider vers des études universitaires, afin qu'ils puissent préparer leur licence ».

LES EFFECTIFS

Au triomphe de la Révolution, le nombre d’enfants en école spécialisée dépassait à peine 130. Aujourd'hui, ils sont plus de 30 000 dans les Centres qui existent dans chaque municipalité du pays, et les stigmates qui étaient associés à ce type d’élève appartiennent désormais au passé, car une partie d’entre eux terminent leur scolarité dans les écoles d'enseignement général.

« Par ailleurs, à l’heure actuelle, nous avons un effectif de plus de 11 000 enfants inscrits dans les écoles ordinaires, c'est-à-dire de la petite enfance à l'éducation des adultes. À chaque niveau scolaire, la couverture enseignante présente une situation très favorable », a déclaré la responsable.

En avril dernier, avec l'inauguration de l'école spécialisée Amistad Cuba-Vietnam, il a été possible de réaliser le rêve de Fidel qui, sensible à tous les besoins humains, de façon exemplaire, a lancé l'idée de la création de trois écoles de ce type : une qui prenne en charge ces besoins éducatifs spécialisés dans l'ouest du pays, qui est Solidaridad con Panama, une autre dans le centre, et une autre dans l'est, le tout dans le but de rapprocher ces services du domicile familial.

Avec l'inauguration des deux écoles de Villa Clara et Santiago de Cuba, il est possible de redistribuer par région le nombre d'élèves qui sont accueillis dans ces centres. Cela permet également aux élèves de maintenir des contacts plus fréquents avec leur famille et d'effectuer des visites plus régulières à leur domicile.

À propos de la prise en charge obtenue grâce à l'ouverture de ces écoles pour traiter le handicap, la Dr Triana Mederos a également commenté : « Tout le monde savait que nous n'avions qu'une seule école, Solidaridad con Panama à La Havane. Aujourd'hui, nous en comptons une à Santiago de Cuba et un autre à Villa Clara, ce qui nous a permis de régionaliser et d'étendre ce service plus spécialisé à un groupe d'enfants qui vivent dans des endroits plus isolés et en zones difficiles d'accès. »

Et d’ajouter : « Même si nous présentons une situation très favorable en ce qui concerne la couverture enseignante, du fait de l’extension de la prise en charge de nos enfants – pas seulement dans des institutions d'éducation spécialisée –, nous sommes confrontés au défi de pouvoir en accueillir un plus grand nombre dans les contextes d’enseignement régulier. ».

Il devient prioritaire, estime-t-elle, d'assurer une meilleure formation des enseignants spécialisés, mais aussi de contribuer à la formation du personnel de l'enseignement général afin qu'ils puissent mieux contribuer au plein développement du potentiel de ces élèves.

La nouvelle Constitution cubaine, proclamée le 10 avril dernier, réaffirme le caractère obligatoire et inclusif de l'éducation, garantit par une pratique révolutionnaire de 60 ans qui a démontré, avec le langage éloquent des actes, qu’à Cuba, l'éducation est un droit pour tous, sans exception.

À QUI S'ADRESSE L’ENSEIGNEMENT SPÉCIALISÉ ?

Aux enfants qui présentent :

           → un handicap intellectuel, visuel, auditif, physique et moteur.

           → des troubles de la communication et de l'apprentissage.

           → des troubles autistiques.

PRISE EN CHARGE DU HANDICAP PHYSIQUE ET MOTEUR

L'école pour enfants handicapés physiques et moteurs de Villa Clara compte 120 élèves, dont 48 internes provenant des provinces situées entre Cienfuegos et Camagüey. L'institution a ouvert ses portes le 20 avril et a eu un coût de plus de 6 millions de pesos.

120 autres enfants des provinces de l'est du pays fréquentent l'école spéciale Amistad Cuba-Vietnam, à Santiago de Cuba. L'investissement pour sa construction a été d'environ 3,5 millions de pesos.

Environ 170 élèves sont accueillis à l'école Solidaridad con Panama, à La Havane. Plus qu'un centre d'enseignement, cette école, qui fut fondée il y a plus de trois décennies par Fidel, est un véritable foyer où les enfants reçoivent l’amour de tout le personnel qui y travaille.

Éducation spéciale

346 institutions

+ de 33 000 élèves inscrits entre enfants, adolescents et jeunes en écoles spécialisées.

+ de 11 000 enfants en écoles ordinaires.

Dans chaque municipalité : un Centre de diagnostic et d'orientation et au moins une école spécialisée.

+ de 1 000 spécialistes dans les centres de diagnostic et d'orientation.

Source : Mined

Yenia Silva Correa


:

Photos de l'article

Video de l'article

Articles similaires

 

France

Politique

Economie

Jeunesse

Culture

Technologie

Cinema Guichet

Valence ville

Drome

SPORT

Sante

Vidéos les plus vues

Monde

LE TOP 6 DES ARTICLES


siber güvenlik