Coronavirus : les cas confirmés en Europe se multiplient, le monde «pas prêt» à lutter selon l'OMS
 


Coronavirus : les cas confirmés en Europe se multiplient, le monde «pas prêt» à lutter selon l'OMS

Le nombre de personne contaminées au nouveau coronavirus progresse de façon inquiétante en Italie, où deux nouvelles régions, la Toscane et la Sicile, ont recensé des cas de contamination.

mardi 25

février 19h13 CET

Un banal traitement à la chloroquine, médicament couramment utilisé contre le paludisme, a montré des signes d'efficacité contre le coronavirus, a assuré Didier Raoult, directeur de l'Institut Méditerranée Infection à Marseille, en s'appuyant sur les résultats d'une étude clinique chinoise.
«Nous savions déjà que la chloroquine était efficace in vitro contre ce nouveau coronavirus et l'évaluation clinique faite en Chine l'a confirmé», explique le professeur Raoult, spécialiste renommé des maladies infectieuses, en commentant la première publication sur cette étude clinique de trois chercheurs chinois dans la revue BioScience Trends.

19h04 CET Deux nouveaux cas de contamination au nouveau coronavirus ont été confirmés en France, a annoncé ce 25 février le numéro deux du ministère de la Santé, Jérôme Salomon, précisant que l'état de santé de ces personnes n'inspirait aucune inquiétude.

Il s'agit d'«une jeune femme chinoise revenue de Chine le 7 février, qui est hospitalisée à Paris» pour «surveillance» et qui «va très bien», et d'«un homme français qui rentre d'un séjour en Lombardie (Italie) et qui est actuellement hospitalisé en Auvergne-Rhône Alpes», a précisé le directeur général de la Santé.

18h39 CET Tous les pays voisins de l'Italie «se sont engagés à garder ouvertes leurs frontières car les fermer serait une erreur et disproportionnée», a annoncé le ministre italien de la Santé Roberto Speranza.

A l'issue de la rencontre ministérielle à Rome entre Italie, France, Suisse, Autriche, Croatie ainsi qu'Allemagne et Union européenne, les ministres ont aussi décidé d'«évaluer au cas par cas» l'éventuelle annulation d'événements majeurs, selon un communiqué commun.

18h33 CET Trois nouvelles personnes infectées par le coronavirus sont décédées dans le nord de l'Italie, a déclaré ce 25 février le chef de l'agence de la protection civile du pays, portant désormais à dix le nombre de morts dans le pire foyer de la maladie en Europe.

Angelo Borrelli a fait savoir à la presse que les trois morts étaient tous âgés de 80 ans et venaient de la région la plus touchée, la Lombardie. Il a ajouté que le nombre de cas confirmés était passé à 322, la grande majorité d'entre eux dans le nord du pays.

17h29 CET Le monde n'est «tout simplement pas prêt» à lutter contre l'épidémie de coronavirus, a estimé ce 25 février le chef de mission de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) en Chine.

15h58 CET Un premier cas de coronavirus a été confirmé en Espagne. Selon le journal espagnol La Vanguardia, il s'agit d'une femme résidant à Barcelone, qui a récemment éffectué un voyage dans le nord de l'Italie, zone particulièrement touchée par le Covid-19.

15h55 CET Au Japon, un quatrième passager du Diamond Princess est décédé, selon un responsable gouvernemental. Il s'agit d'un homme de 80 ans.

Cette quatrième victime est morte d'une pneumonie, a indiqué un responsable du ministère de la Santé, sans pouvoir assurer avec certitude que le virus était la cause du décès.

12h49 CET En Italie, deux régions jusqu'ici épargnées ont enregistré des cas de personnes testées positives au coronavirus : la Toscane (centre de l'Italie), avec deux cas à Florence et Pistoia, et la Sicile (sud), où une touriste originaire de Bergame (Lombardie, nord-ouest) qui se trouvait dans un hôtel de Palerme a été hospitalisée, selon la Protection civile. Cela porte le bilan à 283 cas dans le pays.

12h46 CET Le vice-ministre iranien de la Santé a été testé positif au coronavirus, selon l'agence de presse iranienne ILNA.

«Le test sur monsieur Harirchi, vice-ministre de la Santé qui était sur les lignes de front face au coronavirus, s'est révélé positif», a annoncé sur Twitter Alireza Vahabzadeh, conseiller média du ministre de la Santé. Au cours d'une conférence le 24 février avec le porte-parole du gouvernement Ali Rabii, Iraj Harirchi avait toussé plusieurs fois et paraissait transpirer.

12h43 CET Le Premier ministre croate a confirmé le premier cas de personne infectée par le coronavirus dans le pays.

11h33 CET Plusieurs centaines de touristes sont confinés dans un hôtel de l'île espagnole de Tenerife où a séjourné un Italien qui pourrait être porteur du coronavirus, selon une porte-parole des autorités régionales de l'archipel des Canaries.

Le possible cas concerne un vacancier italien dont le premier test de dépistage effectué lundi à Tenerife s'est révélé positif, a annoncé le ministère espagnol de la Santé dans la nuit de lundi à mardi. Pour confirmer ce cas, les autorités sont à présent dans l'attente des résultats d'un second test, qui pourraient être connus «dans l'après-midi ou en soirée», a indiqué la porte-parole des autorités régionales.

L'Italien a «été placé à l'isolement sous contrôle sanitaire», selon le gouvernement régional.

09h55 CET A l'issue de ses entretiens à Athènes le 25 février avec son homologue grec, Christos Staïkouras, le ministre français de l'Economie et des Finances, Bruno Le Maire, a déclaré que l’épidémie du coronavirus était un «game changer dans la mondialisation». Partant, il a souligné «la nécessité impérative de relocaliser un certain nombre d'activités et d'être plus indépendant sur un certain nombre de chaînes de production.»

09h10 CET Le Premier ministre italien Giuseppe Conte a estimé que l'origine d'un foyer épidémique du coronavirus dans le nord de l'Italie était dû à la gestion non conforme «d'un hôpital».

Interrogé le soir du 24 février à la télévision, Giuseppe Conte a fustigé des «initiatives autonomes injustifiées» et expliqué qu'un des foyers de l'épidémie dans le nord était lié au fait qu'«un hôpital» n'avait pas respecté les protocoles, sans préciser de quel établissement il s'agissait.

08h34 CET Le coronavirus touche désormais une trentaine de pays. Parmi eux, l’Iran, un des pays les plus touchés, qui compte officiellement 12 morts.

lundi 24 février 20h28 CET «Ce soir, le virus ne circule plus sur le territoire national», selon Olivier Véran. C'est ce qu'a affirmé le ministre de la Santé lors de sa conférence de presse quotidienne.

Le dernier patient qui était hospitalisé en France après avoir été infecté par le nouveau coronavirus est «guéri» et a pu «rentrer chez lui», a ajouté Olivier Véran.

18h25 CET La ville de Paris est prête à faire face à une éventuelle épidémie de coronavirus, a assuré Emmanuel Grégoire, premier adjoint à la mairie de Paris, dénonçant au passage les déclarations d'Agnès Buzyn, ex-ministre de la Santé devenue candidate LREM.

Emmanuel Grégoire et Anne Souyris, adjointe à la santé, ont dressé lors d'une conférence de presse le bilan de leur préparation au risque d'épidémie depuis le début de l'année. Une cellule de veille sanitaire a été mise sur pied en janvier, elle peut se décliner en cellule de crise au besoin ont-il indiqué.

Le 25 février la mairie de Paris doit rencontrer les acteurs de la santé et de la prévention, notamment l'AP-HP, pour évoquer le dispositif à mettre en place en cas d'épidémie.

«Nous n'avons pas eu communication d'un plan global sur le risque pandémique», a regretté Emmanuel Grégoire, «il est temps que l'État prenne la main».

Les élus se sont offusqués des déclarations d'Agnès Buzyn, ex-ministre de la Santé devenue candidate LREM à Paris. Le 24 février elle a affirmé sur Europe 1 que son ancien ministère n'avait pas eu de contact avec la mairie de Paris pour anticiper une éventuelle épidémie.

En campagne pour les municipales, l'ex-ministre de la Santé Agnès Buzyn a estimé que les agents de la ville de Paris n'étaient pas formés aux précautions à prendre face à quelqu'un d'éventuellement contaminé.

«Agnès Buzyn ment», a commenté Emmanuel Grégoire. Pour lui, les déclarations de l'ancienne ministre sont «irresponsables» et constituent une «grave faute politique».

Les élus ont fourni à la presse des copies de lettres échangées entre Anne Hidalgo, la maire de Paris, et Agnès Buzyn, lorsqu'elle était ministre de la Santé, le 31 janvier et le 12 février, à propos de la prévention de l'épidémie.

Ils ont aussi produit un courrier adressé par leurs soins aux maires d'arrondissement de Paris détaillant les mesures à mettre en place (gestes barrière, numéro d'urgence, dispositifs dans les écoles, etc).

17h00 CET La France a émis une série de recommandations pour les personnes revenant des deux régions italiennes touchées par le nouveau coronavirus, la Lombardie et la Vénétie, en leur demandant notamment d'éviter toute sortie non indispensable.

Les enfants de retour de ces régions ne doivent pas être envoyés à la crèche, à l’école, au collège ou au lycée, selon ces recommandations gouvernementales, qui étaient déjà en vigueur pour la Chine et ont été élargies dimanche aux deux provinces italiennes ainsi qu'à la Corée du Sud.

16h34 CET Le directeur général de l'OMS a appelé le monde à se préparer à une éventuelle pandémie du nouveau coronavirus, en jugeant très préoccupante l'augmentation soudaine de nouveaux cas en Italie, en Corée du sud et en Iran.

«Nous devons nous concentrer sur l'endiguement (de l'épidémie, ndlr), tout en faisant tout notre possible pour nous préparer à une éventuelle pandémie», a déclaré Tedros Adhanom Ghebreyesus, lors d'une conférence de presse à Genève.

16h31 CET Face à la flambée de cas du nouveau coronavirus en Italie, la Commission européenne ne souhaite pas dans l'immédiat le rétablissement de contrôles aux frontières à l'intérieur de l'UE, une décision qui reste à l'initiative des Etats membres, a indiqué lundi l'institution. Toute décision en ce sens devra par ailleurs répondre à des conditions strictes, a expliqué l'exécutif européen.

«A l'heure actuelle notre recommandation aux Etats membres n'inclut pas la réintroduction de contrôles aux frontières internes», a déclaré Adalbert Jahnz, un porte-parole, lors d'un point presse quotidien. Le code Schengen sur les frontières autorise le rétablissement temporaire de contrôles, «mais toute décision devrait être prise à certaines conditions», a prévenu de son côté le commissaire européen à la Gestion des crises Janez Lenarcic.

Ainsi, une telle décision doit être «basée sur une évaluation des risques crédible et des preuves scientifiques», être proportionnée et prise en coordination avec les autres, a expliqué le Slovène. Aucun pays n'a pour l'instant notifié à la Commission avoir pris une telle décision à cause du nouveau coronavirus, selon la Commission européenne.

14h40 CET Selon la chaîne de télévision publique italienne RAI, une sixième personne est décédée des suites du coronavirus dans le pays.

14h24 CET La Chine a décidé ce 24 février d'interdire «complètement» et immédiatement le commerce et la consommation d'animaux sauvages, une pratique suspectée d'avoir joué un rôle dans la propagation du nouveau coronavirus.

14h07 CET Hong Kong va interdire à partir du 25 février les arrivées de non résidents en provenance de Corée du Sud, un des principaux foyers de coronavirus, ont annoncé les autorités.

13h50 CET Selon France Info, le chauffeur du bus en provenance de Milan qui a été bloqué par la police ce matin du 24 février à Lyon, a été évacué vers un hôpital. «Tous les autres passagers ont pu quitter le véhicule. Le périmètre de sécurité à la gare est levé», rapporte le site du média.

12h49 CET Une cinquième personne est morte des suites du coronavirus en Italie, ont fait savoir ce 24 février les autorités italiennes, citées par l'agence Reuters. Il s'agissait d'un individu de 88 ans. Plus de 200 cas de personnes infectées ont été relevés en Italie.

12h31 CET Selon l'AFP, un bus en provenance de Milan a été bloqué le matin du 21 février à la gare routière de Perrache à Lyon en raison d'une suspicion de coronavirus à son bord. La police a été chargée d'établir un périmètre de sécurité autour du bus dont les passagers sont confinés, a indiqué une porte-parole de la Direction départementale de la Sécurité publique.

Selon le site internet d'information LyonMag, l'un des chauffeurs du bus, de nationalité italienne, pris d'une forte toux, a été évacué en ambulance pour subir des analyses.

12h17 CET Un commissariat dans le 13e arrondissement de Paris a été fermé quelques heures par précaution, après qu'une ressortissante chinoise y a fait un malaise.

«Le doute est levé, il ne s'agit pas du coronavirus», a assuré à l'AFP une source policière en début d'après-midi.

12h00 CET Un avion de la compagnie aérienne italienne Alitalia transportant des passagers provenant des régions les plus touchées par l'épidémie de coronavirus en Italie, a été bloqué à son atterrissage à l'île Maurice, dans l'Océan indien, a indiqué le ministère italien des Affaires étrangères.

11h25 CET L'Irak annonce un premier cas de coronavirus, un citoyen iranien.

10h52 CET Dans une interview donnée à CNBC le 23 février, le ministre de l'Economie et des Finances Bruno Le Maire a déclaré que, dans le contexte de l'épidémie mondiale de coronavirus : «Nous avons évidemment moins de touristes en France. 30 à 40% de moins que prévu.» Et d'ajouter que cela avait «évidemment un impact important pour l'économie française».

10h36 CET Le ministre français de la Santé a fait savoir que quelque 70 hôpitaux supplémentaires allaient «être activés» pour faire face au coronavirus. En revanche, il a estimé qu'une fermeture de la frontière avec l'Italie «n'aurait pas de sens».

09h50 CET La Chine a décidé ce 24 février de reporter la session annuelle de son parlement pour cause de coronavirus, un bouleversement inédit depuis plusieurs décennies. Une nouvelle date sera décidée ultérieurement, a précisé la télévision publique.

09h15 CET Un premier cas de coronavirus a été détecté dans l'ouest de l'Afghanistan chez un patient arrivé récemment d'Iran, a annoncé ce 24 février Firozuddin Feroz, le ministre de la Santé afghan.

09h08 CET Les autorités italiennes ont fait état d'un quatrième mort du coronavirus dans le pays – un homme de 84 ans.

09h06 CET L'épidémie du nouveau coronavirus a fait quatre nouveaux morts en Iran, ce qui porte à 12 le nombre de personne tuées dans le pays par le virus Covid-19, rapporte le 24 février l'agence semi-officielle Isna.

08h26 CET Le Koweït et le royaume de Bahreïn ont annoncé ce 24 février les premiers cas de personnes infectées par le nouveau coronavirus, en précisant qu'elles revenaient de l'Iran voisin qui a enregistré 43 cas et huit décès.

Le ministère de la Santé du Koweït a précisé que trois personnes, revenant de la ville iranienne de Machhad (nord-est), ont été testées positives au virus alors qu'à Manama, le ministère de la Santé a annoncé qu'un Bahreïni, de retour d'Iran, avait été diagnostiqué comme atteint du nouveau coronavirus.

07h55 CET En France, quelque 70 hôpitaux supplémentaires vont être «activés» pour faire face à une éventuelle propagation du coronavirus sur le territoire national, afin d'avoir au moins un établissement désigné par département en métropole, a indiqué le ministre de la Santé Olivier Véran

Il a en revanche estimé qu'une fermeture de la frontière avec l'Italie «n'aurait pas de sens», interrogé au journal de 20 heures de France 2. «Ça n'aurait pas de sens parce qu'un virus ne s'arrête pas aux frontières», a déclaré le ministre, soulignant qu'il «n'y a[vait] pas à proprement parler d'épidémie en Italie» puisque les autorités ont au contraire pris des mesures, notamment de confinement, «pour éviter qu'il y ait une épidémie».

07h47 CET Selon les chiffres relayés par l'AFP le matin du 24 février, l'Italie compte désormais 152 cas dont trois décès, ce qui en fait le pays le plus touché en Europe, depuis qu'a démarré l'épidémie de coronavirus en décembre en Chine.

Les cas les plus nombreux ont été recensés en Lombardie (région de Milan) avec 112 contaminations et 22 en Vénétie (région de Venise).

Le gouvernement italien a adopté un décret-loi très strict qui met à l'isolement 11 villes, dont dix dans le périmètre de Codogno. «Ni l'entrée ni la sortie ne sera autorisée sauf dérogation particulière», a annoncé le Premier ministre Giuseppe Conte.

07h44 CET La ville chinoise de Wuhan, foyer de l'épidémie de coronavirus, a annoncé le 24 février renoncer finalement à alléger les mesures de quarantaine.

La veille, la mairie de la métropole chinoise avait annoncé que les non-résidents en bonne santé allaient être autorisés sous conditions à quitter Wuhan, foyer de l'épidémie.

07h44 CET La Corée du Sud a annoncé ce 24 février 161 nouvelles contaminations au coronavirus, ce qui porte le total national à 763 et fait de ce pays le plus important foyer de l'épidémie en dehors de la Chine, où elle est apparue en décembre.

07h43 CET Les autorités autrichiennes ont annoncé le soir du 23 février la reprise du trafic des trains sur une importante liaison avec l'Italie passant par le col du Brenner où une suspicion de nouveau coronavirus sur des voyageuses, finalement testées négatives, avait entraîné une interruption de la circulation.

07h40 CET La directrice du Fonds monétaire international (FMI) Kristalina Georgieva a affirmé le 23 février que le coronavirus «a[vait] perturbé l'activité économique en Chine et pourrait mettre en péril la reprise» de l'économie mondiale.

En janvier le FMI avait prédit une croissance globale de 3,3 % pour 2020, contre 2,9% en 2019. Lors d'une réunion du G20 à Ryad, Kristalina Georgieva a affirmé que l'impact du nouveau coronavirus sur la croissance serait d'environ 0,1 point.

dimanche 23 février

19h39 CET

A propos du coronavirus, le ministre de la Santé Olivier Véran a déclaré que la situation était stable en France et qu'il n'y avait pas de nouveaux cas à déplorer dans le pays.

17h48 CET L'Italie annonce un troisième décès à cause du coronavirus dans le nord du pays où deux autres personnes âgées sont décédées au cours des quarante-huit dernières heures.

Il s'agit d'une «femme âgée qui était hospitalisée à Crema [près de Crémone, en Lombardie] depuis plusieurs jours et dont les tests montraient qu'elle avait contracté le coronavirus», a expliqué lors d'une conférence de presse à Milan, l'adjoint régional à la Santé, Giulio Gallera. Il a précisé qu'elle avait été admise «en oncologie dans un état grave».

15h34 CET Les festivités du Carnaval de Venise, qui aurait dû se terminer le 25 février, sont annulées à partir d'aujourd'hui ainsi que toutes les manifestations sportives de la région, a annoncé sur la chaîne de télévision Sky TG24, le président de Vénétie (nord-est de l'Italie).

«A partir de ce soir, nous avons prévu de stopper le Carnaval et toutes les manifestations sportives jusqu'au 1er mars», a précisé Luca Zaia, en annonçant une série de mesure pour contrecarrer l'avancée du virus.

15h34 CET Le Pakistan a annoncé la fermeture de sa frontière avec l'Iran par crainte du coronavirus. «Nous avons fermé notre frontière avec l'Iran en raison des informations sur des cas de coronavirus dans ce pays», a déclaré un haut responsable du gouvernement de la province du Balouchistan (sud-ouest), qui borde l'Iran.

14h56 CET Le gouvernement de Kaboul a «interdit temporairement» les voyages entre l'Afghanistan et l'Iran afin d'empêcher la propagation du coronavirus dans le pays, selon le Conseil de sécurité nationale (NSC).

14h38 CET La Turquie a annoncé qu'elle allait fermer «temporairement» sa frontière terrestre avec l'Iran et suspendre le trafic aérien avec ce pays où les cas de coronavirus se multiplient. «Nous avons décidé de fermer notre frontière terrestre après une augmentation du nombre de cas en Iran», a déclaré à la presse le ministre turc de la Santé Fahrettin Koca. Le trafic aérien sera lui suspendu à partir de 20H locales.

14h23 CET Le gouvernement jordanien a décidé d'interdire l'entrée de son territoire à toute personne venant de Chine, d'Iran et de Corée du Sud, sauf à ses propres ressortissants, afin de limiter le risque de propagation du coronavirus dans le royaume.

13h18 CET Le ministre français de la Santé Olivier Véran tiendra dimanche soir un point presse sur le coronavirus, a fait savoir le service de presse du ministère.

La France se prépare à une possible épidémie du nouveau coronavirus, a déclaré le ministre dans un entretien au Parisien Dimanche, estimant très probable la possibilité de nouveaux cas en France.

«Une épidémie? Nous nous y préparons», a-t-il dit, évoquant notamment l'augmentation du «nombre de laboratoires équipés en tests de diagnostic pour atteindre une capacité de plusieurs milliers d'analyses par jour et sur tout le territoire, contre 400 aujourd'hui».


:

Photos de l'article

Video de l'article

Articles similaires

 

Politique

Economie

Jeunesse

Culture

Technologie

Cinema Guichet

Valence ville

Drome

SPORT

Sante

Vidéos les plus vues

Monde

LE TOP 6 DES ARTICLES


siber güvenlik