L'audience d'extradition de Julian Assange reportée en raison de son mauvais état de santé

 Prévue ce 30 mai, l’audience d’extradition vers les Etats-Unis de Julian Assange a été reportée à la semaine du 12 juin. Le tribunal a ainsi répondu favorablement à la requête de ses avocats qui ont fait valoir la mauvaise santé de leur client. 

L’audience, à laquelle Julian Assange devait comparaître ce 30 mai par vidéo-conférence depuis la prison de Belmarsh, a été reportée par le tribunal londonien de Westminster à la semaine du 12 juin. Le tribunal a ainsi répondu favorablement à la requête des avocats de la défense qui avaient plaidé en faveur d’un report de l'audience au regard du mauvais état de santé de leur client.

Plus tôt, en signe de soutien à Julien Assange, une trentaine de personnes s’étaient rassemblées devant le tribunal en brandissant des pancartes réclamant : «Ne tuez pas le messager», «Pas d'extradition» et «Liberté d'expression».

Julian Assange a été interpellé le 11 avril à l'ambassade d'Equateur à Londres, où il était réfugié depuis sept ans, à la suite d'une demande d'extradition formulée par Washington. Les Etats-Unis accusent aussi Julian Assange d'avoir «comploté» avec l'ancien analyste américaine Chelsea Manning, condamnée en 2013 pour avoir été à l'origine de cette fuite de documents.

Il est soupçonné de l'avoir «aidée à obtenir des informations confidentielles en sachant qu'elles pouvaient être utilisées au détriment des Etats-Unis et à l'avantage d'une nation étrangère», selon un communiqué du département de la Justice. L'Australien et ses soutiens ont toujours soutenu qu'il ne pouvait pas être poursuivi pour avoir publié ces documents, en vertu du principe de liberté de la presse.


:

Photos de l'article

Video de l'article

Articles similaires