CubaSalva : Une pratique humaniste de la Revolution

#CubaSalva est devenu de nos jours une étiquette très répandue sur les réseaux sociaux, qui est même utilisée dans le jargon populaire, au-delà d'Internet, pour désigner la position de notre Île au milieu de la situation complexe que traverse le monde face à l'explosion de la pandémie de Covid-19.

Ce n'est pas le fruit du hasard, mais de la plus palpable des vérités, puisque plus de 400 000 enfants de cette terre ont apporté au monde un message d'espoir, à travers la noble tâche de sauver des vies. Depuis 56 ans, 164 pays peuvent témoigner de ce qui a été un exploit de solidarité, considérant qu'il s'agit d'une île qui lutte de manière permanente contre l'asphyxie économique d'un blocus arbitraire et génocidaire.

Au moment où le nouveau coronavirus nous frappe, la décision de notre gouvernement a été de maintenir cette coopération médicale et, dans les pays où les internationalistes cubains prêtent leurs services, de les transformer en un bastion avancé pour combattre la pandémie et contribuer aux plans de mesures dictés par leurs gouvernements.

Si quelqu'un avait encore des doutes, voici les détails de notre réponse positive à la demande d'aide d'autres pays.

VENEZUELA

Depuis le 16 mars, un petit groupe de spécialistes cubains est arrivé dans ce pays afin de donner des conseils sur le contrôle efficace de la maladie dans ce pays bolivarien. À la fin de la semaine dernière, 136 membres de la Brigade médicale de notre pays ont débarqué dans ce pays frère pour renforcer les services de soins primaires dans les communautés, en tant qu'espace principal dans la lutte contre la Covid-19.

NICARAGUA

Comme l'avait déjà annoncé la vice-présidente de ce pays, Rosario Murillo, Cuba a fait part de sa volonté de coopérer avec la République sœur du Nicaragua au milieu de cette situation complexe qui sévit dans le monde. Respectant leur engagement, cinq professionnels cubains y sont arrivés le 18 mars dernier.

SURINAME

En décembre 2019, dans le cadre des célébrations des 40 ans de relations entre les deux pays, les gouvernements de Cuba et du Suriname ont exprimé leur forte volonté de coopération. Sous ce précepte, le 20 mars, 51 membres de la brigade Henry Reeve sont arrivés dans ce pays, dans le but de combattre le nouveau coronavirus.

GRENADE

En hommage à toutes les valeurs des femmes cubaines et à leur courage face aux difficultés, cinq infirmières diplômées, spécialistes en soins intensifs, du contingent Henry Reeve, ont été dépêchées à Grenade le 20 pour faire face à la pandémie qui a endeuillé des milliers de foyers dans le monde.

JAMAÏQUE

Quelque 140 membres de la brigade Henry Reeve sont partis pour la Jamaïque le 21 mars pour combattre le nouveau coronavirus et la Covid-19, la maladie qu'il provoque. Les nouveaux arrivants ont été accueillis par des démonstrations émouvantes d’affection et d'admiration de la part du peuple jamaïcain.

ITALIE

L'Europe est devenue, dit-on, la région de la planète la plus touchée par la Covid-19. Cependant, la situation en Italie est sans doute la plus chaotique et la plus désespérée. La Lombardie, foyer de l'infection, enregistre chaque jour un nombre élevé de décès, face à un système de santé complètement submergé et à des personnels médicaux épuisés. Pour la première fois dans l'histoire, une brigade de 52 médecins et infirmières, appartenant également au contingent Henry Reeve, est arrivée samedi 22, en témoignage d’un humanisme incomparable.

Actuellement, sur les 59 pays où, avant l'explosion du nouveau coronavirus, il existait déjà une coopération cubaine dans le secteur de la santé, plus de 30 ont confirmé la présence du virus. Cependant, les nôtres sont restés, avec deux armes essentielles, leurs capacités professionnelles avérées et leur sens élevé du devoir.

Plusieurs pays ont demandé l’aide de Cuba, et d'autres, pris au piège par l'instabilité politique, le néolibéralisme dans son état le plus pur et la haine de notre système social, ont rejeté cette aide. Mais, soyez-en sûrs, notre politique en tant que pays face à cette situation a été très claire depuis le communiqué officiel qui a informé le peuple de la décision d'aider le MS Braemar : « Nous vivons des temps de solidarité, de compréhension de la santé comme un droit humain, de renforcement de la coopération internationale pour faire face à nos défis communs, des valeurs qui sont inhérentes à la pratique humaniste de la Révolution et de notre peuple. »

#CubaSalva
Auteur: Leidys Maria Labrador Herrera


: