Kimia Alizadeh, la première iranienne Í  gagner une médaille aux Jeux olympiques

Kimia Alizadeh est une pionnière. L’athlète de 18 ans est la première femme de l’histoire de l’Iran à avoir gagné une médaille aux Jeux olympiques. La taekwondiste de 57 kg a gagné la médaille de bronze à Rio de Janeiro, ce 18 août, après avoir vaincu la Suédoise Nikita Glasnovic.

Selon le site iranien 90, spécialisé en sports, après avoir gagné sa médaille, Kimia Alizadeh a déclaré : « Je suis contente que nous (les femmes) ayons gagné une médaille, et cela avant tout pour les filles iraniennes. Nous aurions dans le futur plus de femmes qui brilleront. »

Dans un communiqué, le ministère iranien des sports et de la jeunesse s’est également réjoui de cette « médaille historique » et a félicité Kimia Alizadeh, sa famille et le peuple iranien. « Nous espérons que les filles et femmes iraniennes, déployant davantage d’efforts, pourront désormais surpasser les obstacles sur leur chemin et qu’elles attendront des sommets encore plus hauts », peut-on lire dans ce communiqué.

La victoire de Kimia Alizadeh a suscité une très grande vague de joie parmi les Iraniens, notamment sur les réseaux sociaux. « Aujourd’hui est le jour de Kimia Alizadeh et celui de nous, les femmes iraniennes », écrivait l’Iranienne Farnaz sur sa page Facebook. Pour un autre utilisateur de Facebook, « désormais, les filles sportives vont à leurs entraînements en se disant qu’il est possible de gagner une médaille aux Jeux olympiques. Si cette médaille permet que les sports des femmes attirent plus d’attention [des autorités], Kimia Alizadeh serait la fille la plus chanceuse. »

En 1968, l’Iran a participé pour la première fois aux Jeux olympiques. Très peu d’Iraniennes ont participé à ces jeux depuis la révolution islamique, en 1979. Depuis, la première iranienne à l’avoir fait a été Lida Fariman, en 1992, qui a participé aux compétitions du tir à l’arc.


:

Poste similare


Photos de l'article

Video de l'article