Jean Castex : \'Notre objectif, c\'est de tout faire

Jean Castex : 'Notre objectif, c'est de tout faire pour éviter un reconfinement, surtout généralisé'

 Face à la progression de la pandémie de Covid en France, le Premier ministre a fait savoir que des «plans de reconfinement», «territoriaux ou globaux», étaient «prêts». Mais le gouvernement entend tout faire tout faire pour éviter ce type de mesures.

«Le virus progresse sur tout le territoire français», a déclaré le 27 août au matin le chef du gouvernement français, Jean Castex, lors d'une conférence de presse avec les ministres des Solidarités et de la Santé, Olivier Véran, et de l'Education nationale, Jean-Michel Blanquer. Le chef du gouvernement a constaté une «recrudescence incontestable de l'épidémie» en France, avec «39 cas positifs pour 100 000, quatre fois plus qu'il y a un mois». «L'épidémie regagne du terrain, et c'est maintenant qu'il faut intervenir», a-t-il martelé.

Des plans de reconfinement territoriaux ou globaux sont prêts

Dans ce contexte sanitaire tendu, Jean Castex a fait savoir que 19 nouveaux départements avaient été placés en «zone rouge» (circulation active du virus), pour un total de 21.

De plus, le Premier ministre a déclaré que des «plans de reconfinement», «territoriaux ou globaux», étaient «prêts». «Notre système hospitalier est prêt aussi à une éventuelle nouvelle vague de patients, en terme de lits, masques, médicaments, réanimateurs», a-t-il déclaré, ajoutant que l'objectif du gouvernement était de «tout faire pour éviter un reconfinement, surtout généralisé, et un afflux massif de patients, tel que nous l'avons connu.» «Cet objectif est à notre portée, pour peu que nous soyons tous mobilisés», a-t-il souligné.

Port du masque obligatoire «dans tous les espaces fermés où se situent plusieurs personnes»

Au sujet du port du masque, Jean Castex a annoncé qu'il serait «désormais obligatoire dans tous les espaces fermés où se situent plusieurs personnes». Partant, il sera obligatoire «pour tout le monde» à la rentrée dans l'enseignement supérieur.

Sur ce même thème, le Premier ministre a déclaré qu'il était «urgent d'agir en matière du port du masque» à Paris. «J'ai demandé au préfet de police d'engager une concertation avec la maire de Paris et avec les élus des départements de la petite couronne où il me semble urgent d'agir en matière de port du masque», a affirmé le chef du gouvernement.

Un peu plus tard, lors de la séance de questions suivant la conférence de presse, le Premier ministre est allé plus loin, affirmant : «J'ai indiqué que le préfet, après concertation avec la maire, va étendre le port du masque dans l'ensemble de la capitale ; et la question évidemment se pose évidemment pour la petite Couronne.»

Jean Castex a également fait savoir qu'il y avait 700 verbalisations par jour pour non-respect du port du masque depuis le 17 août.

Objectif : un million de tests par semaine et un milliard de masques

En matière de tests, le ministre des Solidarités et de la Santé Olivier Véran a déclaré que le gouvernement entendait «monter à court terme à un million de tests par semaine» contre près de 840 000 actuellement. «C'est un effort de diagnostic et de dépistage sans précédent», s'est-il félicité.

Concernant les masques, le ministre a avancé l'objectif d'un stock d'un milliard de masques (800 millions de masques chirurgicaux, 200 millions de masques FFP2) dès la fin du mois de septembre.


:

Poste similare


Photos de l'article

Video de l'article